Les mines africaines représentent des opportunités à saisir

 
 

Les cours des métaux sont loin d’être au beau fixe et pourtant nombreux sont les pays qui se ruent sur les mines africaines, l’Inde en tête, afin d’avoir le privilège de pouvoir en racheter un certain nombre au bas prix proposé. Correspondant bien souvent à des gisements importants, l’opération pourrait en effet être très judicieuse.

Des situations individuelles à prendre en compte

plomb_zinc2L’Afrique est restée dans un pessimisme au regard des chiffres des métaux et des différents indicateurs qui ne vont pas dans le sens d’une reprise. Cependant, si certains métaux comme le fer ont perdu une grande partie de leur valeur, d’autres sont largement pressentis pour effectuer une remontée spectaculaire et les investisseurs étrangers s’intéressent en priorité à ce type de mines.

Le Burundi est en effet bien placé dans la bataille des investisseurs étrangers puisque le pays possède des mines de zinc, d’aluminium et de nickel. La pénurie du cuivre annoncé prochainement va mettre en avant les réserves monumentales présentes en Zambie et au Congo. Les achats et les partages de mines devraient donc se multiplier à l’avenir.

Les plus grands acteurs mondiaux à la tête de projets africains

Photo-PreciousMetalsSi de nombreux pays cherchent à être présents en Afrique, ceci s’explique par la mise en place de projets d’envergure sur ce continent. Des noms comme Rio Tinto, Vale ou encore Anglo American confirment que le potentiel des gisements africains mérite un investissement qui portera ses fruits dans le futur. De gros chantiers sont actuellement en cours dans de nombreuses régions africaines.

Ces sociétés vont par contre privilégier les gisements de grande taille qui vont permettre de rentabiliser leurs installations sur une grande période. Les gisements de taille moyenne ne sont pas retenus et pourront donc être saisis par les différents pays intéressés par un développement en Afrique. Pour l’heure, les plus grands projets ont lieu en Guinée pour l’extraction du fer et le Mozambique pour d’autres métaux. Il appartient donc à chaque pays d’étudier les capacités d’une mine sur le long terme avant de s’engager réellement dans un projet minier.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Infos Métaux