Le cours du cuivre au plus bas depuis 2009

 
 

Faisant les frais de la baisse des prix du pétrole ainsi que de la publication officielle des chiffres de la croissance mondiale, le cuivre présente un cours tellement bas qu’il inquiète à la fois investisseurs et producteurs. Connu pour être le premier marqueur d’une situation économique fragile, cette configuration n’a pas de quoi réjouir.

Une révision des positions indispensable

cuivre5165wLe cuivre a marqué une première baisse de 8% marquant le début d’une courbe qui se voudrait à la baisse. Les investisseurs qui ont l’habitude de ce métal ont immédiatement réagi en modifiant leurs placements. Lorsque le cuivre s’emballe dans un sens comme dans l’autre, il faut être prompt à réagir.

Une baisse de la sorte doit alarmer immédiatement pour minimiser les pertes. Le cuivre poursuit sa descente pour atteindre un taux proche de celui de sortie de crise en 2009. Il faudra suivre ce métal de près car une baisse du cuivre entraîne bien souvent les autres par la suite.

Les métaux dans la tourmente

Pièce en cuivreEn analysant tous les métaux, le même constat peut être fait avec le nickel, le plomb. Même le zinc et l’aluminium qui connaissent une forte demande dans le domaine industriel et automobile ont affiché un certain ralentissement. La position du cuivre est donc un reflet de la morosité du marché des métaux actuellement.

La baisse des prix du pétrole est proche de 60% ce qui est une situation inédite depuis son pic en 2014. Le ralentissement global de la croissance mondiale a également pour effet de rendre les investisseurs plus prudents mais aussi les acheteurs donc les métaux, le cuivre en tête, en paient les conséquences. Nul ne sait quelle nouvelle information serait assez positive pour renverser la tendance dans un marché véritablement à la peine.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Infos Métaux