Les différents types d’aciers inoxydables

 
 

url

L’acier inoxydable est un alliage qui se compose de fer et de chrome. Résistant et résolument solide, l’inox est utilisé dans divers domaines d’applications et dans divers secteurs.

 L’on recense divers types d’aciers inoxydables qui disposent chacun de leurs propres propriétés, de leurs avantages et qui ont une application distincte.

Les aciers austénitiques

Les aciers austénitiques se composent de 18 à 20 % de chrome et de 8 à 10 % de nickel. Ils ne sont pas magnétiques et sont généralement utilisés pour la fabrication de couverts de luxe en inox. Les aciers austénitiques les plus utilisés sont notamment les aciers de types 18/8 ou 18/10 (AISI 304), car ils affichent une grande résistance à la corrosion.

Les aciers ferritiques

lumiere-inox

Les aciers ferritiques se composent de 16 à 18 % de chrome. Ils ne peuvent pas être trempés et peuvent être travaillés à froid. À noter que ce type d’acier affiche une plus grande résistance à la corrosion si on le compare par exemple à l’acier martensitique. L’acier ferritique le plus utilisé pour la fabrication d’articles ménagers est généralement l’AISI 430.

Il convient de noter que l’acier martensitique et l’acier ferritique sont magnétiques. Ils sont tous les deux prisés pour la fabrication de lave-vaisselles et autres appareils ménagers.

Les aciers martensitiques

Les aciers martensitiques se composent de 10 à 18 % de chrome. Ils ne peuvent pas être trempés et sont généralement utilisés pour la fabrication de couteaux. L’acier martensitique le plus utilisé est notamment l’AISI 420, car il permet d’obtenir de produits de bonnes qualités.

Les couteaux réalisés avec ce type de métal sont tranchants et affichent une bonne solidité. Ils peuvent venir à tout sauf peut-être de la porcelaine ou de la faïence. À noter que l’acier martensitique est l’acier qui affiche la plus faible résistance face à la corrosion.

Le traitement de l’inox

carrelage-en-inox-mosaique-damier-25

Pour diminuer les risques de corrosion, il est conseillé d’opter pour des couverts en acier ferritique, qui ne présente pas de nickel dans sa composition, mais qui révèle une forte teneur en chrome (17-18 %).

S’ils sont généralement proposés à des prix plus élevés, il reste qu’ils promettent une bonne durabilité. Par ailleurs, il est conseillé de toujours opter pour des produits qui respectent les normes de qualité.

Enfin, il est important de savoir que la majorité des couverts qui sont vendus avec des certificats ont été passés sous un spectromètre qui contrôle la composition de l’acier. Ce procédé permet aux fabricants de s’assurer que les produits proposés sont conformes aux standards internationaux.

Le phénomène d’oxydation

Plonge-inox

Il convient de rappeler que la corrosion ne tient pas compte de la qualité de l’inox. Pour comprendre le phénomène qui engendre la corrosion, il faut déjà connaitre ce qu’est vraiment un acier inoxydable.

Les aciers inoxydables sont des alliages qui se composent en grande partie de fer.  Leurs propriétés inoxydables sont obtenues avec un mécanisme d’auto-protection qui se manifeste lorsqu’ils sont soumis à l’air ambiant ou face à l’oxygène.

Si la majorité des aciers affichent une faible résistance à la rouille, l’acier inoxydable peut se protéger avec un film mince et continu d’oxyde de chrome qui se dépose sur l’ensemble de sa surface lorsqu’il entre en contact avec l’air. Appelé « passivation », ce phénomène ne peut pas toutefois se produire que lorsque le fer affiche une bonne teneur en chrome.

En résumé, l’acier inoxydable se pose comme le meilleur matériau dans sa catégorie. En plus d’être solide et durable, sa capacité à résister à la corrosion est telle qu’il est prisé dans la fabrication de nombreux articles usuels.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Infos Métaux