Ce qu’il faut savoir avant d’acheter de l’or

 
 

 

En temps de crise ou dans une situation d’instabilité financière, l’or est une forme d’assurance-vie. Son statut de valeur refuge par excellence reste, tout comme la pierre. Ses cours sont très changeants selon les influences du marché. En principe, il perd de sa valeur quand tout va bien et devient plus valeureux quand tout va mal, c’est donc un actif contra-cyclique. L’an passé, il a gagné 20% sur la totalité de l’année. Une performance remarquable qu’il n’a pas connue depuis longtemps.

Sous quelle forme acheter son or ?

Le moindre gramme d’or est coûteux. Il est d’ailleurs proposé sous différentes formes sur le marché. Les plus fortunés vont l’acquérir sous forme de lingot qui pèse 1kg et coûte dans les 39.000 euros. Il y a ensuite les lingotins qui sont plus petites, pesant entre 20 à 500 grammes. Pour 20 grammes, il faut compter 800 euros, donc les 500 grammes sont à 20.000 euros.

Outre ces blocs d’or, toute une série de pièces s’offrent à vous. Les plus connus sont les napoléons, mais d’autres monnaies sont également frappées en or comme la croix suisse de 20 francs ou encore le souverain et le 50 pesos. Si vous avez choisi d’investir dans des pièces d’or, il vaut mieux les ranger dans des sachets afin de les protéger. Les pièces d’or sont numérotées et scellées pour garantir la valeur marchande du contenu. Pour conserver la valeur de vos pièces, gardez-les à l’abri des griffures susceptibles de faire baisser leur valeur au moment de la revente.

Définir les coûts totaux de détention

L’achat d’or est une opération assez complexe qui demande une certaine appréhension du marché. Différentes raisons poussent les particuliers à investir dans le métal précieux, mais la façon de s’en procurer est importante afin de réduire les coûts totaux lorsque vous détenez du métal physique.

En effet, la détention d’or occasionne des coûts tels que les frais de commissions à l’achat, les frais de livraison ou de stockage et les frais de commissions à la vente. Bien sûr, si vous achetez de l’or, ce n’est pas pour le conserver éternellement, mais pour le vendre par la suite.

Pour connaître vos coûts de détention, il faut considérer, en plus du coût d’achat du métal physique, le prix de revente plus tard. Avoir de l’or à sa disposition implique également des frais de stockage ou de déplacement, sans oublier les frais d’assurance pour la conservation à domicile.

La livraison est souvent offerte, sauf que ces coûts sont transférés ailleurs. Il n’est pas nouveau de voir les coûts cachés dans le prix d’achat de pièces, de lingotins ou de lingots d’or qui englobent essentiellement les coûts de fabrication, la marge du détaillant et les cours spots du métal jaune des grossistes.

Le prix des grossistes ou les cours spot de l’or

En fait, le prix des grossistes est le prix pour l’achat ou pour la vente de l’or sous la forme des grossistes de l’or. Dans ce contexte, les métaux sont représentés sous forme de grosses barres avant d’être convertis en lingots ou pièces d’or. Ces grosses barres pèsent près de 12,4 kg, soit, l’équivalent de 400 onces. C’est le format et la taille utilisés par les négociants du marché aurifère professionnel.

La fiscalité sur l’or

L’or n’est pas soumis à la TVA, mais la taxe de 10,5% s’applique sur le prix de cession dans le cadre d’une revente, que vous réalisiez des gains ou pas. En d’autres termes, même si vous ne faites pas de bénéfice, il faut quand même payer la taxe. Une autre option est envisageable, c’est de se faire appliquer le régime des plus-values en justifiant la date d’achat, car plus vous détenez de l’or physique plus longtemps, moins vous payerez de coût. Ce régime est notamment valable sur le long terme.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Investir dans l’or :

Investir dans l'or Achetez et vendez de l’or physique avec GoldBroker

Trader l'or Tradez l’or plus facilement que jamais avec le réseau social eToro

Infos Métaux