Arabie Saoudite : découverte d’un nouveau gisement de cuivre à exploiter

 
 

En Arabie Saoudite, la découverte récente d’un immense gisement de cuivre s’avère prometteuse pour l’économie du pays. Dans le cadre d’une recherche géologique menée par l’institut d’études géologiques d’Arabie Saoudite SGC, ce dernier a repéré un gisement de 3.000 mètres carrés qui abonde de cuivre. Une nouvelle réjouissante que le président de l’institut Zuhair Nawab a tenu à partager avec le quotidien local panarabe Asharq Al-Awsat. Selon ses dires, une zone de 2 millions de mètres carrés a fait l’objet d’une exploration pour découvrir de nouvelles richesses souterraines.

« Vision 2030 », une alternative aux recettes pétrolières

Alors que le plan saoudien « vision 2030 » se poursuit dans l’optique de diversifier son économie en étant moins indépendante de ses revenus pétroliers, cette découverte un peu spéciale est survenue. Un projet d’envergure qui joue gros sur la vision du Royaume, mais essentiel à l’heure où les membres de l’Opep prévoient de limiter la production de pétrole chez les pays exportateurs. En conséquence, l’Arabie Saoudite a dû chercher une alternative aux recettes pétrolières.

Parmi les objectifs de l’Arabie Saoudite dans ce projet d’économie post-pétrole est de fournir leur matière première à toutes les industries basées sur le cuivre, notamment en installant des fonderies. Dans ce contexte, le Royaume pourra accroître l’offre nationale afin de faire augmenter la valeur de l’économie saoudienne.

Le Royaume ouvre ses portes aux investisseurs étrangers

Lors de son interview, Zuhair Nawab a indiqué au journal que le gouvernement entend ouvrir la voie à des entreprises internationales spécialisées dans l’exploitation minière, toujours en accord avec l’initiative « vision 2030 ». Ainsi, des autorisations d’exploitation et de fouilles seront bientôt délivrées en vue de promouvoir l’investissement minier étranger. C’est en quelque sorte, un feu vert aux investisseurs qui souhaitent opérer au pays.

Pour l’heure, il est difficile d’évaluer les quantités de cuivre

qui regorgent le sol saoudien, mais le président du SGC s’est montré optimiste dans ses propos. En un peu plus clair, les résultats de leur recherche démontrent qu’il s’agit bien, d’un des plus grands stocks de cuivre au monde. Actuellement, des experts sont en train de faire une estimation sur le nombre de tonnes de cuivre dans les zones qui ouvriront prochainement aux investisseurs désireux d’exploiter cette ressource minière. Une opération qui viendra renforcer l’économie nationale à coup sûr.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Infos Métaux