Les métaux industriels se stabilisent

 
 

La semaine dernière, les prix des métaux de base se sont stabilisés à Londres sur le London Metal Exchange grâce à la sortie des chiffres de l’activité manufacturière chinoise. Des chiffres plutôt encourageants pour la demande même si l’activité manufacturière a subi pour le quatrième mois consécutif, une nouvelle contraction en juin. En outre, ils sont meilleurs qu’attendus, ce qui a permis aux métaux de base d’en profiter.

Un indice signalant une contraction

L’indice PMI provisoire des directeurs d’achats s’est établit à 49,6 en juin, alors qu’il s’agit du plus élevé depuis trois mois. Par conséquent, il est toujours en dessous de la barre de 50. Rappelons qu’un chiffre supérieur à ce seuil indique une expansion de l’activité manufacturière tandis qu’un indice inférieur à 50 signale une contraction. Nic Brown, un analyste chez Natixis semble plutôt optimiste vis-à-vis de la situation en soulignant que : « ces chiffres ne sont pas nécessairement porteurs de mauvaises nouvelles, car ils vont sûrement encourager les autorités chinoises à mettre en œuvre davantage de mesures pour stimuler l’économie ».

283231-gold-prices-fall-more-than-1-percent-as-fed-disappoints

Pour leur part, les analystes de Capital Economics continuent à penser que la Chine pourrait du moins atteindre leur cible de croissance d’environ 7% pour les chiffres officiels. En plus de cela, ils laissent entendre que « cela est de bon augure pour la demande de métaux industriels et les prix (…) après un début d’année mauvais ».

Les cours stagnent

Bien que le cuivre ait commencé sous pression, il s’est repris avant de se stabiliser en fin de semaine. Certes, les prix du métal rouge paraissent faibles techniquement, mais les fondamentaux du marché semblent assez bons relatent les analystes. Quant au zinc, il demeure sous pression avec une offre qui n’est pas près à se resserrer de sitôt. La hausse des cours du zinc n’a toujours pas eu lieu cette année, malgré les prévisions de nombreux analystes. Sinon, ceux du nickel s’est affaibli en début de séance jusqu’à atteindre 12 409 dollars la tonne, soit, leur plus bas en deux mois. Néanmoins, le prix du nickel a fini par se stabiliser comme les autres métaux industriels, incluant, le zinc, le nickel, l’aluminium, le plomb et l’étain.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Investir dans l’or :

Investir dans l'or Achetez et vendez de l’or physique avec GoldBroker

Trader l'or Tradez l’or plus facilement que jamais avec le réseau social eToro

Infos Métaux