Madagascar : fin de la grève à la mine de nickel d’Ambatovy

 
 

L’actionnaire principal de la mine de nickel et cobalt d’Ambatovy, sur la côte-est de Madagascar est le groupe canadien Sheritt. Ce dernier vient d’annoncer officiellement, la fin de la grève qui duré près de 10 jours sans donner de détails. En fait, cela concernait une partie de ses salariés à l’usine d’Ambatovy près de la province de Toamasina. Sheritt International Corporation était ravie d’annoncer la nouvelle dès que les grévistes ont cessé leur manifestation.

Les raisons de la grève

Les grévistes reprochaient un certain nombre d’atteintes au droit de travail. En même temps, ils ont demandé à la compagnie de licencier le directeur des ressources humaines. Pour répondre à ces salariés en grève, une enquête a été ouverte en vue d’instaurer la confiance entre les dirigeants et les travailleurs de l’usine. Un comité se charge de cette partie, composé par des représentants de l’Etat. Le DRH est encore resté à sa place pour le moment, mais le comité travaillera pendant trois mois pour justifier la poursuite contre ce cadre.

mine_aerial

Il se trouve qu’un de leurs collègues de travail était décédé à l’hôpital, faute d’être évacué à temps par ambulance début mars. Suite à cet incident, les mineurs ont déjà débrayé au cours des deux semaines suivantes. Notons que l’usine fait travailler 8.000 personnes dont 3.000 salariés directs.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Investir dans l’or :

Investir dans l'or Achetez et vendez de l’or physique avec GoldBroker

Trader l'or Tradez l’or plus facilement que jamais avec le réseau social eToro

Infos Métaux