Le métal gris n’a pas perdu sa valeur

 
 

D’après le cabinet conseil spécialiste des métaux précieux, le cours du métal gris devrait baisser de nouveau en 2014. En effet, l’arrêt du fixing de l’argent à Londres prévu cet été en est pour quelque chose. En conséquence, la chute de son cours entame sa troisième année. En dépit de cela, certains analystes restent optimistes et envisagent une amélioration pour les années à venir. D’ailleurs, l’argent a gardé sa propriété précieuse, ce qui fait de lui, une protection partielle en période de crise tout comme l’or.

L’investissement en argent a toujours du sens

buy-silver-bars

En 2011, le cours de l’once d’argent a grimpé de 50 dollars, mais cette tendance haussière n’a pas duré. « Les investisseurs de court terme ont été déçus par l’incapacité de l’argent à augmenter fortement après les points hauts atteints en 2011 » estime le CMP Group à New-York dans son rapport Silver Yearbook 2014.

Cette baisse est liée à des problèmes économiques, politiques et financiers qui affectent de façon négative les actions renforce le rapport. Malgré cela, l’achat et la détention d’argent physique en guise d’assurance ne sont pas dénués de sens dans le cadre d’une stratégie d’investissement solide.

Le métal argent : une industrie positive

215530-silver-ingots

La baisse des cours a pourtant fait augmenter la demande mondiale. Le rapport prévoit également un déclin de la demande nette des investisseurs tandis que la part industrielle du marché va bon train. En effet, la perspective est restée positive d’après le cabinet Metal Focus.

En plus de cela, il a confirmé une hausse de la demande des utilisateurs industriels européens pour l’année prochaine. Ces dix dernières années, la demande industrielle du métal gris est en moyenne à 65%, or, la demande de l’investissement n’est que de 7,5%.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Infos Métaux