Marché du ruthénium, un marché encore en plein essor

 
 

Le ruthénium fait partie du groupe des métaux platinoïdes avec le palladium, l’osmium, l’iridium et le platine. Bien que son apparence soit similaire à l’iridium, il est toutefois facile de les distinguer en procédant à quelques tests physiques. Ces tests sont fortement décommandés sans le matériel et l’équipement adéquat. Il est produit dans les mines d’Amérique du Sud, d’Amérique du Nord et en Afrique du Sud.

Ruthénium et santé

ruAvant de vous lancer dans ce marché, sachez que ce métal provoque des incidences malsaines sur la santé. Les investisseurs chevronnés savent qu’il ne faut jamais manipuler ce métal de transition à main nues. Les composés de ce métal sont fortement toxiques. Ils attaquent la peau et sont fortement cancérigènes. Une fois ingéré, le ruthénium est stocké dans les os.

Cela ne doit pas être considéré comme un frein à votre projet d’investissement, puisque vous n’allez pas en acheter en matière brute.

Dans les années quarante et jusqu’à la fin des années quatre-vingt, le ruthénium a été utilisé dans les essais atomiques par de grandes puissances. Son usage dans l’industrie automobile ne date que très récemment.

Évolution du marché du ruthénium

ww1-argentium-ruthenium

Bien que très rare, le cours du ruthénium est encore abordable. L’once est actuellement négociée entre 900 et 975 dollars l’once, un prix qui est des plus corrects. Il convient de noter que le marché du ruthénium est moins bien structuré que celui de l’or ou de l’argent. En plus, il faut être un gros investisseur avant que les marchés ne vous ouvrent ses portes. Les investissements se présentent sous la forme de futurs.

Au cours de ces dernières années, la demande de ruthénium n’a jamais dépassé celle du platine ou du palladium, bien que le ruthénium soit un métal bien moins cher. Certes, le ruthénium est demandé par l’industrie automobile pour ses capacités antipolluantes mais cela n’est guère suffisant pour faire décoller le cours de ce métal. C’est l’un des rares métaux dont le cours est stable depuis des années.  On ne peut pas dire que ce métal soit volatile, autrement dit.

Aucune pénurie à prévoir ?

ruthenium-crystal

La production mondiale actuelle n’excède pas les 12 tonnes, et pourtant, ce quota semble suffire aux industries qui utilisent ce métal. Il semblerait que ce métal n’est pas aussi populaire que le palladium ou le platine. Il n’est pas futile de rappeler que le ruthénium n’est qu’un sous-produit de l’extraction des métaux précieux.

On ne peut affirmer si la demande est supérieure à l’offre, car aucune donnée ne le prouve pour le moment. Les investisseurs se lanceront sur le marché du ruthénium, mais pas avant que les mines d’iridium et de palladium ne soient complètement taries.

Le partage, c'est la vie !

 

Pas de commentaire

Soyez le premier à commenter !

Laisser un commentaire


 

Investir dans l’or :

Investir dans l'or Achetez et vendez de l’or physique avec GoldBroker

Trader l'or Tradez l’or plus facilement que jamais avec le réseau social eToro

Infos Métaux